Archive pour la catégorie 'Histoire d’une vie'

Ma plus belle amitié

7a9ibklq.jpg

  • Plus de vingt cinq ans déjà, les années passent
  • Petite sirène, je t’ai rencontré derrière ton grand
  • comptoir de libraire.
  • Toi Oriana  …. avec un cœur grand comme ça….
  • Souvent on se rencontrait au hasard d’emplettes dans
  • une grande surface.
  • Imperceptiblement une amitié c’est installé.
  • Confidence sur confidence, mois après mois
  • Nous étions toujours prêtes à nous remonter le moral
  • quand il le fallait … et ça se terminait toujours par
  • des fous rires à n’en plus finir.
  • De nos sorties, j’en ai plein la tête encore aujourd’hui,
  • Impossible d’oublier …
  • Nous étions presque les dernières à sortir de la discothèque
  • où nous avions déjeuné … prêtes à commencer une nouvelle journée.
  • Des joies, des peines, rien dans nos vies ne nous a été épargné,
  • Mais il y avait toujours un de nos deux cœurs ouvert pour soulager.
  • Les aléas de la vie, nous ont  séparée pendant trois longues années.
  • Souvent mes pensées étaient pour toi et j’ai tout fait pour te retrouver
  • Ca y est youpi ! Dans ma main ton numéro de téléphone me brûle
  • les doigts, je vais t’appeler.
  • Oui tu es là, contente de me parler, tant de choses à se raconter
  • Je suis ravie pour toi, tu vis maintenant avec ton premier amour
  • tu es remariée.
  • Très jolie histoire que celle d’épouser deux fois l’homme de sa vie.
  • Promesse de se revoir bientôt, en attendant contact direct MSN.. 
  • ouvert pour savoir communiquer.
  • On dit souvent, loin des yeux loin du cœur, mais ce n’est pas vrai
  • Je le sais, qu’aucune montagne, aucun océan ne pourrait nous séparer
  • Tu es et tu resteras ma plus belle amitié,
  • Toi Oriana  ma meilleure amie
  • Solédane

Ma plus belle amitié dans Histoire d'une vie Sceau1

Publié dans:Histoire d'une vie |on 18 avril, 2007 |4 Commentaires »

C’est difficile d’oublier

soldane51.jpg

  • Fadeur amère de la mélancolie,
  • Le crépuscule est tombé 
  • Fenêtre béante sur mon potager
  • Je voudrais m’évader
  • Voir plus loin, ne plus penser.
  • Un oiseau passe, envie de lui parler
  • Lui expliquer ma tristesse.
  • Désir de lui dire que la vie est injuste
  • Que les meilleurs partent toujours les premiers
  • C’est une phrase que je n’arriverais jamais
  • à accepter,
  • Éphémère, demande-lui si au paradis il est
  • bien accueilli.
  • Dis lui aussi qu’il me manque
  • Que j’ai beaucoup de mal à accepter.
  • Il était mon confident, j’étais le sien.
  • Colombe, dis lui qu’à la terre entière j’en veux
  • Qu’il était trop jeune pour nous être enlevé.
  • Dis à mon petit frère adoré, que je l’aime
  • Pourquoi ne lui ai-je jamais dit ?
  • Tant de regrets..
  • Je me croyais plus forte jusqu’ici.
  • Mes yeux sont tristes, la pluie s’installe
  • Dans ton sommeil tu es parti,
  • Libérant tes pensées au refuge des anges.
  • Je vais me ressaisir, soigner ma peine.
  • Je te le promets.
  • Il est tard je vais m’allonger
  • Colombe, attend reviens je dois encore
  • te demander,
  • Quand tu le verras dis lui …
  • Non attend….
  • Dis lui simplement…. au revoir pour moi, merci.
  • Pour  mon frère Dany

Solédane

C’est difficile d’oublier dans Histoire d'une vie Sceau1

Publié dans:Histoire d'une vie |on 17 avril, 2007 |4 Commentaires »

Rencontre troublante

femmeverte.jpg

  • Il y a de cela 2 mois, je faisais mes courses au média mark, 
  • J’avais besoin de quelque trucs informatique et, 
  • Je me suis fait happée par derrière par les bras d’un inconnu… 
  • Frayeur garantie je vous assure quand on se fait attraper comme ça dans un magasin surtout que …
  • c’était une femme. 
  • Je lui ai demandé pourquoi elle avait fait ça et elle m’a répondu que c’était plus fort qu’elle,
  • elle devait me toucher… 
  • Qu’elle me regardait depuis mon arrivée dans le magasin et que je lui plaisais. 
  • Je me suis dis encore une qui a une araignée dans le plafond et j’en ai bien rigolé avec mes connaissances plus tard … Trop drôle ! 
  • Aujourd’hui Samedi de Pâques, je fais les courses pour le week-end je dois penser à tout car Lundi c’est férié … Après mes achats, direction la voiture pour tout ranger, une femme se dirige vers moi l’air bien décidée et m’invite à prendre un verre ! 
  • Je lui répond, désolé non je n’ai pas le temps et que, de plus,  je ne la connais pas ! 
  • Elle me dit : « non SVP ne me faites pas ça ! », elle avait besoin de me connaître, et était terriblement attirée par mon physique ! 
  • Elle me dit aussi que j’avais un regard pétillant qui captive, un côté libertine malgré ma prestance hautaine et que j’avais un visage extrêmement troublant et que c’était pour cela qu’elle se permettait de m’aborder, elle voulait tout savoir sur moi … 
  • Je tombe des nues j’ai l’impression que ce n’est pas de moi qu’elle parle, 
  • Je me retourne même pour voir si ce n’est pas une caméra cachée. 
  • Je ne comprend rien à ce quelle me raconte. 
  • Si j’étais habillée de cuir je le concevrais (un peu) mais je suis en jogging, 
  • baskets et petit pull, pas le look pour draguer, franchement ! … et en plus une femme ? 
  • Je n’ai rien contre l’homosexualité, j’ai moi même des amis gays et lesbiennes et ils sont vraiment supers, mais pourquoi moi ? 
  • C’est une femme très jolie je l’admet avec un petit look masculin 
  • Mais cette façon de me décrire me choque terriblement. 
  • Elle insiste, elle veut vraiment me connaître, elle me parle maintenant d’un resto très sympa où nous pourrions bavarder….   
  • C’était trop pour moi, je lui ai dis gentiment que cela n’était pas possible, qu’elle devait me laisser car j’étais pressée, et là….
  • j’ai vu des larmes dans ses yeux. 
  • Je suis entrée dans mon véhicule pressée de m’éclipser. 
  • J’ai démarré et suis partie sans me retourner 
  • Le cœur serré pour elle je l’admets mais contente de m’éloigner.
  • Et si cela devait vous arriver ?
  • Comment réagiriez-vous ?
  • Solédane
Publié dans:Histoire d'une vie |on 9 avril, 2007 |6 Commentaires »

Rendez-vous avec le diable.

siy77yum.jpg

  • Un soir d’automne, dans une ville quelle ne connaissait pas
  • elle cherchait désespérément une station service.
  • Personne dans les rues, elle décide donc de rentrer dans un bar
  • Afin d’avoir quelques indications ….
  • Le patron du zinc appela donc un client pour qui le région n’avait pas de secret…
  • déambulation des deux voitures dans les rues désertes ; la station était enfin là…
  • Après l’avoir remercié gentiment, elle reprit son véhicule,
  • pour les deux cent bornes qui lui restait à faire..
  • enfin chez elle.
  • Repos bien mérité, mais elle ignorait que sa vie allait changer.
  • Un mois plus tard, tout près de sa maison l’inconnu du bar elle retrouva
  • Flânant  devant la belle vitrine de son magasin.
  • Étonnement et la tête pleine d’interrogations, elle voulait savoir ce qu’il faisait
  • Loin de sa région.
  • Mais cet homme l’invita à discuter devant un verre, de mille et une proses
  • Il ne cessa pas de parler de choses et d’autres qu’elle avait peut être envie
  • d’écouter.
  • Les mois ont passés et une idylle doucement s’est installée, cet homme à la tête d’ange n’était que bonté, galanterie, serviabilité, gentillesse ; enfin il était tout ce que la vie lui avait refusé depuis  longtemps.
  • L’esprit clair malgré cet amour naissant, elle prit le temps de le connaître mois après mois et cela pendant deux ans.
  • Cette fois ci c’est décidé, ensemble ils vont bâtir leur nid pour vivre au grand jour leurs sentiments.
  • Chose quelle n’aurait jamais du faire car l’antre du diable va s’ouvrir …
  • Perfide serpent, il va tout faire en douceur pour éloigner ses amis, il lui montre enfin sa jalousie.
  • Il est le mal incarné, possessif, méchant, brutal, il lui montre toute ces facettes.
  • Et pendant de long mois elle va tout cacher à sa famille peur des représailles, elle va subir.
  • Pourtant chaque matin, elle joue au caméléon pour retrouver son univers, métier passion de bijoutière…. avec son plus grand sourire elle reçoit ses clients.
  • Dans ce monde à paillettes où elle est bien,  mais ….
  • Ses forces commencent a manquer, elle ne voit pas d’issue, elle regrette amèrement l’amour quelle a donné à cet homme et prie souvent pour recommencer à vivre sans cette peur au ventre…
  • Un soir de fêtes, bombance bien arrosé le destin va enfin l’aider, ce bel orateur se met a chanter ses prouesses trop galantes avec les femmes, il avait oublié qu’elle était a ses cotés … ses prières  avait été exaucées, vivre comme ça était devenu insupportable et elle était prête a y perdre la vie pour être libre.
  • Elle va se battre maintenant, rien ne va l’arrêter, après avoir été salie, battue et diminuée..
  • Je sais et je me souviens comme ci c’était hier que cela a été les plus longues semaines de ça vie et avec beaucoup de blessures elles s’en est sortie, elle va bien …. 15 ans ont passé, chaque année le 8 mars, elle s’achète une rose pour se dire bonne fête, elle n’oubliera           Jamais.
  • Solédane

Rendez-vous avec le diable. dans Histoire d'une vie Sceau1

Publié dans:Histoire d'une vie |on 3 avril, 2007 |5 Commentaires »

Tu es toujours là

soldane10.jpg 

  • Je sais que tu es là, je te sens 
  • toujours présent.
  • Dans mon quotidien, même si je ne te vois pas 
  • Je sais que tu es là, juste pour moi
  • Mon amour, nous avions tellement de projets … 
  • toute la vie pour nous aimer, donner et recevoir. 
  • Dans notre passion un petit homme est né, 
  • il a ton visage, tes gestes, il est toi.
  • J’avais deux amours.
  • Mais, le destin en a voulu autrement 
  • Un jour tu as pris la route sans escorte, sans prévenir 
  • Chaque matin dans cette maison vide, j’avais l’espoir 
  • de voir la porte s’ouvrir, tu serais là pour continuer 
  • ensemble cette paisible destinée.
  • L’espoir m’a quitté, mais je sais que tu es là encore 
  • Tout près pour nous protéger.
  • Dans plusieurs maisons j’ai voyagé pour oublier, 
  • cette présence insupportable et douloureuse . 
  • Mais avec le temps j’ai compris.
  • Je pourrais partir au bout du monde, tu serais là car 
  • Chaque décision que je dois prendre, chaque défi 
  • que je dois relever et que je gagne toujours 
  • Cette force incroyable que j’ai en moi, 
  • C’est à toi que je la dois.
  • Maintenant je sais
  • Tu es et tu resteras toujours là pour moi.
  • Solédane
  • Poème écrit pour mon premier amour 
  • J’ai perdu mon mari beaucoup trop vite, nous avons vécu très peu de temps ensemble et chaque jour, je voulais vraiment voir ce portail s’ouvrir et me dire que ce n’était qu’un mauvais rêve qu’il allait rentrer, mais non la porte est restée à jamais fermée. 
  • Fin tragique sans avoir le temps de se dire au revoir. 
  • Mais il m’a donné le plus beau des cadeaux, un enfant 
  • Un fils qui a son regard et que j’adore, un homme dont il serait fier
  • Pendant longtemps  j’ai perçu une présence si forte qu’elle en était troublante 
  • Cette essence qui avait besoin de communiquer pour  pouvoir m’expliquer. 
  • Avec le temps j’ai compris.
  • Plus tard j’ai découvert un film où je me suis retrouvée un peu. 
  • Je voudrais vous en donner un petit morceau 
  • Un film plein d’émotions, 
  • Comme elle j’aurais voulu pouvoir le tenir encore une fois des mes bras
  • Image de prévisualisation YouTube
  • Tu es toujours là dans Histoire d'une vie Sceau1
Publié dans:Histoire d'une vie |on 18 mars, 2007 |5 Commentaires »
123

Les amis d'Athéna |
La Rose Rouge |
CONCOURS LITTERAIRES 17 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma spiritualité, ma poésie ...
| MAAT MA MUSE et la poésie t...
| cristal chronique utopique