Archive pour la catégorie 'Histoire d’une vie'

Le temps, tic,tac…

letempsquipasse.jpg

Le temps Tic, Tac, 

Il est déjà ce matin alors que je jugeais n’être qu’hier !

Le temps file si vite, coulant sur les vagues de nos jours à moins que ce ne soient nos jours qui fusent sur les vagues du temps.

Tic, Tac, Imperceptible, Indémontrable, Ainsi va le temps Tic,Tac,

J’ai rêvé un jour de pouvoir l’immobiliser, l’examiner, le maîtriser.  Juste quelques instants, Le temps de pouvoir analyser le mal que le temps peut faire, Le pourquoi du comment ? Mais ce n’était qu’un rêve, 

Le temps ne fait pas de cadeaux. 

Tic, tac Le temps est, le meilleur thérapeute !    Pansant nos blessures,  Cicatrisant notre cœur, Soignant en laissant ses signatures,  Ainsi est le temps ! Tic, tac… Ne soyons pas pessimiste, Si le temps est comme il est,  Il a ses raisons. Tic, tac… tic, tac, 

Les griffures du passé ne sont pas négatives.

Maintenant, j’ai appris a faire avec.

Il laisse derrière lui,  juste ce qu’il nous faut pour mieux avancer.

Solédane 

Publié dans:Histoire d'une vie |on 12 juillet, 2010 |8 Commentaires »

En voiture je suis,

En voiture je suis un très bon conducteur

Je roule vite c’est vrai mais je vois tout.

Donc n’ayez pas peur cher passagère, je gère la situation.

Derrière mon volant, je suis toujours très calme.

Je suis le maître de la route, champion des…

Des appels de phare,

Des coups de klaxon pour les cons,

 Ha oui, il fallait que je le dise…

Il y a que ca sur les routes…  des CONS.

Je ne sais pas pourquoi, quand je suis au volant c’est toujours pour

moi les feux rouges pufff.

Le feu a changé, le feu passe au vert

Le pied au plancher, faut que j’accélère.

C’est plus fort que moi, et ce connard qui me colle

a l’arrière, je vais le semer.

C’est pas vrai j’ai envie de le mordre là, il vient de me dépasser

avec un appel de phare et  coup de frein pour me narguer.

Je sors ma batte, je postillonne de colère,

Je parle mal, je suis vulgaire, je laisse fuser de vrai grossièretés.

Je vois rouge, mais il va le regretter.

Moi le meilleur des chauffeurs, me faire ca a moi.

La course va commencer, je suis sérieux wazaaaaa…

Je suis l’aigle de la route.

Je prends de la vitesse je vais le rattraper, ca me grise…

Ma passagère ce met a parler en me demandant d’arrêter.

Elle me dit, que ce n’est pas vrai, qu’elle n’en croit pas ses yeux.

 Un vrai gamin  au volant… un con, tous les mêmes, aucune maîtrise de soi,

Elle me crie dessus, me casse les tympans en essayant d’attacher ca ceinture

de sécurité, cette bécasse quel culot.

Elle s’accroche a ma poignée de porte, elle va abîmer ma belle voiture.

Elle ne connaît rien aux vrais hommes (c’est bien une femme)  

puff elle ma blessé cette andouille, retardée mentale…

si elle n’aime pas ma façon de conduire, qu’elle reste

chez elle cette demeurée… elle m’a gâché mon plaisir.

j’ai perdu ma proie, vraiment trop bête cette femme.

Je ne dis plus rien, je suis vexé.

Arrivé a destination,  je décharge cette furie de ma voiture.

Et je redémarre.

Faudra vraiment du temps pour que je l’a revoit celle folle là.

Je ne comprends pas, je suis pourtant un tres bon chauffeur.

Je roule vite c’est vrai mais je vois tout.

Derrière mon volant, je suis toujours très calme.

Je suis le maître de la route, je maîtrise, je suis un champion.

Ps ; écrit par solédane

L’envers du décor, c’est que vous êtes sûrement des champions

dans votre tète, mais vous n’êtes pas seul sur les routes et a chaque instant

un obstacle peut surgir.

Tellement de morts chaque année, et ce n’est jamais vous les coupables c’est

toujours l’autre bien sur.

Quelle tristesse.

Image de prévisualisation YouTube

Et âpres un accident, la vie doit continuer pour certain.

Et c’est là le plus difficile,       vivre avec…  

Svp, respecter le code de la route, pensez à ceux qui ne demandent qu’une chose,

Un lendemain.

solédane

Publié dans:Histoire d'une vie |on 18 juin, 2009 |6 Commentaires »

Maladie D’Alzheimer

maladiedalzeimer.jpg

  • Un an déjà… 
  • J’écoutais avec joie les méandres de tes histoires 
  • Si lointaine et pourtant dans tes yeux, les images défilaient 
  • comme si c’était hier… 
  • Pour toi je l’ai compris, les jours, les heures n’avait plus d’importance. 
  • Tu marches chaque jour sur le chemin où se perd la mémoire. 
  • Saches que tu as vécu l’amour avec ses joies et ses peines. 
  • Et les êtres que tu aimes seront toujours là pour toi, 
  • même si tu ne les reconnais pas… 
  • Ne sombre pas dans le désespoir de tes oublis. 
  • Aujourd’hui est un tout. 
  • Lumières d’une intelligence qui s’en va
    L’indigence du corps qui t’abat
    Mais il restera ta dignité.
    Et personne ne pourra te l’enlever 
  • Nous serons tous là pour nous en assurer… 
  • En restant à tes cotés. 
  • Pour toi mamy blue. 
  • Ta tendresse restera à jamais dans nos mémoires 
  • Solédane…
Publié dans:Histoire d'une vie |on 21 septembre, 2007 |17 Commentaires »

Pour toi mon ange

  • J’ai l’impression que cette histoire a été écrite pour moi… 
  • Moi je n’avais que 18 ans 
  • Mon ange je t’aime de tout mon cœur 
  • Même si ton papa n’était plus là, je t’aime pour deux mon fils 
  • Tu es le soleil de ma vie… 
  •  

     

    Image de prévisualisation YouTube

Publié dans:Histoire d'une vie |on 18 juillet, 2007 |12 Commentaires »

L’amour est merveilleux

adw040607ahnerpl41.gif

  • Mais que se passe t’il ?
  • Quel est ce bruit ?
  • Je n’en crois pas mes yeux
  • Chez moi, sans gène ni pudeur.
  • Ils se touchent tendrement, s’embrassent
  • Soudés l’un a l’autre ils tourbillonnent
  • Hum, c’est vraiment trop beau pas envie de partir
  • Je me fais toute petite, je vais rester …
  • Elle est heureuse, je vois ses yeux troublés de désir.
  • Lui la tourmente un peu  pour retarder le plaisir.
  • puis tout en douceur touche son corps de milliers de caresses.
  • Il la frôle, son cœur s’accélère…
  • Puis il la repousse doucement, elle se rapproche
  • pour lui offrir, en caressant son corps, un baiser venu du plus profond de son cœur.
  • Lui fait mine d’ignorer ses soupirs incessants, il continue son jeu…
  • son souffle s’accélère, elle sais quelle va se brûler.
  • Je vois leur corps vibrer de désir.
  • Ces caresses reprennent, longues et tendres.
  • Insistant sur les parties chaudes de son corps.
  • Et je les vois, partant à l’horizon,
  • Leurs corps ondoyant pour un ultime voyage
  • Superbe et magique !
  • Je n’en crois pas mes yeux.
  • C’est comme dans un rêve, mais là je suis là, bien éveillée.
  • Ce spectacle incroyable, a duré plus d’une heure trente.
  • Je ne pourrais jamais m’en lasser 
  • Faire l’amour est merveilleux quand on donne au désir le temps de rêver,  le temps de grandir.
  • Je vais vous montrer un extrait du petit film que j’ai réussi a faire.
  • (Réservé à un public adulte SVP ) 
  •  Image de prévisualisation YouTube
  • Et quelques jours plus tard !!
  • Image de prévisualisation YouTube
  • Encore quelques jours plus tard …
  • Image de prévisualisation YouTube
  • plus de 300 bébés corydoras …
  • Magnifique n’es pas…
  • Solédane.L’amour est merveilleux dans Histoire d'une vie Sceau1
Publié dans:Histoire d'une vie |on 15 juillet, 2007 |4 Commentaires »

Les mosquitos de ma nuit

d9c584hc.gif

  • Il est tard, envie de dormir. 
  • Je me glisse dans mon lit 
  • Mes paupières sont lourdes                                                                                                     
  • Je vais m’endormir rapidement 
  • Pourtant … 
  • Je sens une présence, je ne suis pas seule 
  • Tu es là, prêt à me bondir dessus. 
  • Horrible monstre. 
  • La guerre est déclarée, je vais te tuer. 
  • Comment dormir quand l’ennemi est là 
  • Employer la ruse, ne pas bouger, observer 
  • Je vais lui monter qui est le maître ici… 
  • Je te vois sur le mur, il me nargue 
  • me faisant des pieds de nez. 
  • Zut ce n’est pas vrai, vous êtes deux ! 
  • Je viens de me faire mordre le pied 
  • Aïe ! ça pique, mon orteil est tout gonflé. 
  • Bon je suis fâchée, je vais sortir l’artillerie lourde 
  • Ami aspirateur, viens à mon secours. 
  • Ah ils ne la jouent pas soft avec moi 
  • Et bien  je vais vous la jouer autrement. 
  • J’appuie sur le bouton c’est partit… 
  • Et de un ! Super, cela m’a prit 2 secondes. 
  • Horrible monstre, 
  • Te voila dans le sac. 
  • Où est donc ton complice, ce lâche ? 
  • Je l’entends, il n’est pas loin. 
  • Te voilà ! … Ne pas bouger …  je vais l’avoir. 
  • Une seconde d’inattention et c’est toi qui m’a eu ! 
  • Il vient de me mordre dans le cou… 
  • Et pour couronner le tout 
  • Dehors l’orage gronde lançant des éclairs démesurés 
  • Qui illuminent  le ciel et, dans la seconde, me voila dans le noir. 
  • Panne d’électricité … c’est toi qui gagnerais ? 
  • Épuisée, les paupières lourdes, mon corps est à ta merci, 
  • horrible monstre. 
  • Mosquito, je n’endors, je te laisse à ton pique- nique.
  •  
  • Bonne nuit, Solédane … 

Les mosquitos de ma nuit  dans Histoire d'une vie Sceau1

Publié dans:Histoire d'une vie |on 12 juillet, 2007 |20 Commentaires »
123

Les amis d'Athéna |
La Rose Rouge |
CONCOURS LITTERAIRES 17 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma spiritualité, ma poésie ...
| MAAT MA MUSE et la poésie t...
| cristal chronique utopique