Archive pour le 30 octobre, 2007

Désir,

femmeenbleu.jpg

  • Si j’étais la lune, j’illuminerais tes nuits
  • Je rayonnerais pour toi, réchauffant ta vie.
  • Je volerais vers toi tout en douceur, en légèreté.
  • Oh, si j’étais un rêve, je protégerais tes nuits,
  • Et, gardant tes désirs, je hanterais ton lit,
  • Ange, je serais là pour toi,
  • Pansant tes blessures et tes chagrins.
  • Au plus près de ton cœur, je serais ton bonheur.
  • Si j’étais un sourire sur la soie de tes lèvres,
  • Je valserais, ne me lassant jamais.
  • Ah désir de tes nuits, si j’étais l’amour…
  • Je t’apprendrais les saveurs du doux parfum de l’extase.
  • J’effleurerais ta peau de mes mains
  • En des jeux sensuels,
  • Tendresse à jamais gravée dans ton regard, 
  •  qui donnerait à ta nuit la clarté du grand jour.
  • Je donnerais à tes yeux les reflets d’une flamme.
  • J’écouterais le désir susurré par ton âme,
  • Mon chant de sirène glissant vers ton oreille t’envoûterait.
  • Souffle doux, musique du cœur, murmure de l’âme, mélodie d’amour.
  • Ah si j’étais l’amour
  • Mais je suis simplement Solédane.
  • Faisant de mon mieux, dans tes rêves, pour embellir ta nuit …
  • Solédane.

Désir, dans Poeme Sceau1

Publié dans:Poeme, tendresse |on 30 octobre, 2007 |6 Commentaires »

Les amis d'Athéna |
La Rose Rouge |
CONCOURS LITTERAIRES 17 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma spiritualité, ma poésie ...
| MAAT MA MUSE et la poésie t...
| cristal chronique utopique