Cœur d’artichaut

ewe69cqt.gif

  • Oui je sais, cela peut vous sembler bizarre. 
  • Et pourtant je vous le dis, 
  • mon cœur ne me laisse plus de répit. 
  •  

  • Je ne suis qu’un polichinelle, 
  • Qui, autour de mon cœur, s’articule. 
  • Je ne réfléchis plus devant cette vague gigantesque. 
  • Mais avec ce cœur qui en devient grotesque. 
  • S’il te plait, laisse-moi décider ! 
  • Il n’y a pas le feu que je sache. 
  • Oui je sais, il est merveilleux. 
  • Mais ce n’est pas une raison. 
  • Pour commencer une nouvelle passion. 
  • Mais oui, mon corps vibre quand je le vois, 
  • Mais ce n’est pas une raison 
  • Pour sortir ton jeu de séduction ? 
  • Je ne suis que la marionnette, 
  • De ce cœur cruel qui, sans vergogne, me manipule 
  • Sans me demander mon avis. 
  • Et pourtant pour lui, Je ne saurais éprouver du mépris. 
  • Par ta faute, j’ai souffert énormément. 
  • Cesse de m’embêter, tu ne peux pas me refaire ça. 
  • N’avance plus les yeux rivés aux étoiles. 
  • Sois un peu réaliste, ne sois pas égoïste… 
  • Redescend sur terre, 
  • C’est le mieux que pour moi tu puisses faire. 
  • Je ne veux plus l’amour avec un grand A. 
  • Plus de grand frisson, plus d’attente interminable, 
  • Qui sans cesse me ronge. 
  • Je veux l’esprit tranquille, rêver d’espoir. 
  • Cette fois-ci je suis déterminée, 
  • C’est moi qui vais décider… 
  • Mon cœur ne me laisse plus de répit. 
  • Et pourtant pour lui, je ne puis éprouver aucun mépris. 
  • Car il n’est que lui-même, et c’est bien cela le problème. 
  • Je ne suis qu’un pauvre pantin, 
  • Que mon cœur articule, 
  • Mes pensées, dans ma tête, se bousculent 
  • Au rythme des battements de ce cœur qui me rend ridicule. 
  • Solédane 
Publié dans : tendresse |le 19 octobre, 2007 |15 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

15 Commentaires Commenter.

1 2
  1. le 19 octobre, 2007 à 18:43 mfnojals écrit:

    bonsoirSolèdane,
    Merci pour ta visite qui comme à l’accoutumée me comble de boheur, et de me laisser toujours un comsympathique qui as la particularité de savoir réchauffé mon coeur.
    Je suis désolée de ne pas venir plus souvent chez toi, et je manque beaucoup de tes articles sur le vif, mais comme je t’ai mis dans mon marque page, je reviens me ressourcer à tes beaux écrits
    Bises en te souhaitant une douce et agréable nuit
    marilou

  2. le 19 octobre, 2007 à 22:08 fleurdesel écrit:

    Bonsoir Solédane,
    C’est avec plaisir que je découvre ton blog. Merci de ton passage sur le mien…
    Toutes mes excuses de ne pas être venue plus tôt…
    Et c’est avec grand plaisir que je viens te lire, et avec plaisir que je reviendrai…
    Bonne soirée.
    Fleur de Sel

  3. le 20 octobre, 2007 à 1:32 toile écrit:

    un battement de clic sur ma souris qui déclic – sur un battement de coeur qui tape et tape le doigts sur le clavier –il sert aussi a cela mon coeur qui bat -

    Trés jolie écriture comme d’habitude SOLEDANE -

    Dernière publication sur Toile : Je ne t' écrirai plus //

  4. le 20 octobre, 2007 à 13:10 oselyne écrit:

    tes textes me font penser à un miroir dans lequel se reflèterait mes pensées, et cette quête du bonheur qui est le sel de la vie. rosy

    Dernière publication sur les,iris,vertes : drôle de sérénité

  5. le 22 octobre, 2007 à 17:49 soledanes écrit:

    ha ma chere Marilou ^^
    j’apprecie aussi tes commentaires sur mon blog, tu es unique dans tes textes , tes photos et l’histoire du lieu qui correspond
    une tres bonne soirée Marilou
    bisous

  6. le 22 octobre, 2007 à 17:50 soledanes écrit:

    merci fleurdesel
    c’est un plaisir pour moi aussi de connaitre ton blog
    bonne soirée
    Amitié

  7. le 22 octobre, 2007 à 17:52 soledanes écrit:

    Merci JP
    J’aime bcp ton petit passage régulier sur mon blog, j’ai chaque fois un sourire, une pensée pour toi …
    Bisous

  8. le 22 octobre, 2007 à 17:53 soledanes écrit:

    merci Oselyne,
    merci pour cette pensée^^
    bisous

  9. le 22 octobre, 2007 à 21:17 Noah Norman écrit:

    Un coeur d’artichaut chaudement articulé autour des jolis mots et des rêves d’espoir pour une tranquilité …mais…mais « le coeur a ses raisons que la raison même ne connaît point » !Ha, ha ;-)

    Bises et amitié,

    Noah

  10. le 23 octobre, 2007 à 8:44 réveuse écrit:

    hé oui…… pas facile de vivre avec un coeur sensible!!! mdr! l’hopital qui se fout de la charité!!!

    très jolis mots Solédane….

    biz de réveuse

1 2

Laisser un commentaire

Les amis d'Athéna |
La Rose Rouge |
CONCOURS LITTERAIRES 17 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma spiritualité, ma poésie ...
| MAAT MA MUSE et la poésie t...
| cristal chronique utopique