Archive pour le 14 juillet, 2007

Liberté

6750m01a.gif

Bonjour à tous 

  • Je viens de recevoir un poème par mail 
  • Signé  « LUI » merci beaucoup ami virtuel 
  • je voulais vous en faire profiter ^^ 
  • Il me ressemble un peu… 
  • La vie n’est pas toujours facile, car… 
  • J’adore rigoler mais ; c’est risquer de paraître un peu fou. 
  • Je  pleure de temps en temps mais ; sangloter c’est me montrer trop sentimental. 
  • J’aime bavarder, mais ; c’est atteindre une autre personne je risque de l’intimité. 
  • Laisser voir mes émotions oui mais ;  c’est risquer de laisser voir mon vrai moi. 
  • Exprimer mes idées, mes rêves, mes découvertes devant les autres ; c’est risquer de les perdre. 
  • Aimer d’un amour fou oserai-je car ; c’est risquer de ne pas être aimé en retour. 
  • J’espère toujours, oui mais ; c’est risquer le désespoir. 
  • J’essayer encore et encore, mais ; c’est risquer l’échec.
  • Cependant les risques doivent être pris. 
  • Car le plus grand risque dans la vie c’est de ne rien essayer 
  • Celui qui ne risque rien, n’a rien, et il n’est rien : il a confisqué sa liberté tout bêtement 
  • Moi j’ose, je prends des risques, et je suis … LIBRE 
Publié dans:Poeme |on 14 juillet, 2007 |6 Commentaires »

L’homme parfait

618291849.gif

Publié dans:Humour perso |on 14 juillet, 2007 |2 Commentaires »

Pour toi

712dfdf848.gif

Publié dans:tendresse |on 14 juillet, 2007 |4 Commentaires »

Tu crois?

8038d2033d1.gif

  • Un athée se promenait dans les bois de l’Esplanade tout en 
  • s’enthousiasmant devant la nature ; 
  • « Quels arbres majestueux, quelle adorable rivière, 
  • quels beaux animaux! » Se disait-il. 
  • Comme il marchait le long de la rivière, 
  • il entendit un grognement sourd provenant d’un buisson tout proche. 
  • Il jeta un oeil dans cette direction et vit un énorme grizzly de plus 
  • de 2 m de haut qui s’apprêtait à le charger. 
  •  Il courut aussi vite qu’il le pouvait dans un petit sentier, 
  • regarda par-dessus son épaule et réalisa que l’ours le talonnait. 
  • Il trébucha et tomba sur le sol. 
  • Il roula sur lui-même et comme il tentait de se relever, 
  • il vit l’ours au-dessus de lui, la patte droite prête à le frapper! 
  • À cet instant, l’athée s’écria: « Oh, mon Dieu! » 
  • Le temps s’arrêta, l’ours se figea et la forêt devint silencieuse. 
  • Une lumière vive apparut près de l’homme et une voix vint du ciel : 
  •  « Tu as nié mon existence durant toutes ces années et 
  • attribué la Création à un accident cosmique. 
  • Dois-je t’aider à te sortir de cette situation? 
  • Crois-tu que je puisse te considérer comme un croyant? » 
  • L’athée regarda vers la lumière et répondit humblement : 
  • « Je crois qu’il serait hypocrite de ma part de vous demander 
  • de me considérer comme un bon croyant, 
  • mais peut-être pourriez vous rendre l’ours … pratiquant? Svp mon Dieu » 
  • « Très bien », dit la voix.  
  •  La lumière s’éteignit, la forêt reprit son chant, 
  • l’ours descendit sa patte, se pencha la tête et tout benoîtement 
  • joignit ses deux pattes en murmurant :    «Seigneur, bénissez ce repas que je vais prendre Amen.»

Publié dans:Humour perso |on 14 juillet, 2007 |6 Commentaires »

Les amis d'Athéna |
La Rose Rouge |
CONCOURS LITTERAIRES 17 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma spiritualité, ma poésie ...
| MAAT MA MUSE et la poésie t...
| cristal chronique utopique