Archive pour le 9 mai, 2007

Tu t’appelles Crohn

femme125.jpg

  • Es-tu une complice ou une alliée ?
    Ou juste un monstre dans mes hallucinations ?
    Sais-tu vraiment les peines qui m’angoissent ?
    Serais-tu juste une épreuve dans mes chagrins ?
  • Pourquoi braves-tu ma bonne humeur ?
    Lorsque sur moi tu t’acharnes sans merci
    De quoi sont fait tes raisonnements sans pudeurs ?
  • Toi qui alourdis toujours, mes peines et mes soucis.
  • Tu déchires mon ventre sans te soucier de mes cris. 
  • Tu t’acharnes alors que je respecte les interdits. 
  • Pourquoi une telle haine ? Alors que la vie m’offre encore tant de bonheurs ?  
  • Saurais-tu m’oublier un peu ? Tant besoin de chaleur ! 
  • Tu me tiens la main depuis trop longtemps,
    Tu hantes mon esprit et jours après jours, 
    Tu ressasses chemin faisant ta présence,
    Et de mes gémissements, tu as fait ta raison.
  • Tu te gausses  de mes rêves d’espoirs,
    Pour me détruire dans un délire haineux.
    Tu ne serais me tenir à ta merci, la rancune je ne connais pas,  
    je serais plus forte que toi.
  • J’ai demandé là-haut une chance de résister, 
  • Je l’ai imploré de m’écouter ; besoin de subsister. 
  • Tu verras, le challenge est lancé, chère rivale, 
  • Cela va arriver, c’est ta fin que je viens d’annoncer. 
  •   
  • Jamais plus je ne te laisserais  jouer avec ma vie. 
  • Chaque jour je me bats contre ce mal qui me ronge. 
  • Avec  force et détermination,  je vais te prouver 
  • que je serai vainqueur  et que je vivrai …
  • Libre 
  • Bonjour Marie, comme promis dans mon mail, j’ai écris ce poème pour toi et pour tous les gens qui ont la maladie de Crohn. 
  • Je la connais très bien cette maladie, elle fait partie de mon univers depuis très longtemps. 
  • Ne baisse jamais les bras, il faut te battre. 
  • Tu me dis dans ton commentaire qu’au paradis ils ne veulent pas de toi, ils ont raisons la vie peut être belle, il faut le vouloir vraiment. 
  • Tu dis aussi que je suis ton petit rayon de soleil, alors quand tu souffres trop, viens le relire il est pour toi, bats toi. 
  • Courage Marie, amitiés sincères. 
  • Solédane 
  • Tu t’appelles Crohn dans Histoire d'une vie Sceau1

Publié dans:Histoire d'une vie |on 9 mai, 2007 |16 Commentaires »

Les amis d'Athéna |
La Rose Rouge |
CONCOURS LITTERAIRES 17 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma spiritualité, ma poésie ...
| MAAT MA MUSE et la poésie t...
| cristal chronique utopique