Archive pour avril, 2007

Les démons de ses nuits

ec0cp6pz.gif

  • La nuit tombe, l’envie revient
  • Comme une panthère je cherche
  • Je me faufile, je guette ma proie
  • Réverbère au coin de la rue
  • Le bar est ouvert
  • Besoin d’un godet pour me calmer
  • Le zinc est plein, les fauves sont là
  • Plus qu’à choisir…
  • Moi sur ma chaise haute, de cuir vêtue
  • Bas résilles et cuissardes, je suis la reine
  • du spectacle.
  • Que font-ils là seuls, tous loin de leur famille
  • Que cherchent ils?
  • Moi je sais, confidences dans mes draps froissés.
  • Homme d’affaires, travailleur, père de famille,
  • Tu viens chercher ce que ta femme ne sait peut
  • être pas te donner.
  • Solution facile pour cacher ta lâcheté.
  • Viens mon pigeon, viens roucouler
  • Plonge dans mon dénudé et bois à ma santé
  • Viens dans mes bras voyager.
  • Ce soir pas de pitié, tu l’auras cherché 
  • je vais te plumer, c’est mon métier.
  • Confidences de Calicia
  • Solédane Les démons de ses nuits dans Poeme Sceau1
Publié dans:Poeme |on 21 avril, 2007 |4 Commentaires »

Je donne un sourire

sourire.jpg 

Je donne un sourire sans savoir où ça le mène
S’il peut consoler pour qu’il me revienne
Je donne un sourire et soudain on a le même
Le temps d’essayer, tout vaut la peine.

Extrait chanson

Le sourire Emmanuel Moire

Publié dans:tendresse |on 20 avril, 2007 |Pas de commentaires »

L’histoire d’une nuit….

92n4iegl.gif

  • Je suis là, je ne fais aucun bruit, doucement je m’avance vers ton aire.
  • Tu es allongée, comme un ange paisible et dans ton sommeil tu souris.
  • Ton corps est dénudé, je te survole, je ne sais pas quoi faire, je ne voudrais pas te réveiller.
  • Vision de rêve de te voir là si fragile.  
  • Mais mon désir est dominant, j’ai envie de t’effleurer, te cajoler.
  • Apercevoir tout ce que dans ton éveil tu ne m’aurais jamais autorisé.
  • Je vais profiter, comme un voleur je vais te détrousser.
  • Près de toi je viens me blottir, sur ton cou je dépose un baiser, ton corps frissonne
  • Je l’ai remarqué.
  • Doucement je glisse sur ta gorge, ta peau est douce, imbibée de ton parfum qui me pénètre, je m’enivre par ta sensualité.
  • C’est trop tard j’en suis drogué, mon voyage va continuer.
  • Sur tes cimes je me laisse glisser, doux sont tes globes, je ne peux me lasser de remonter tes monts irisés.
  • Sur ta croupe je viens me poser, ma jouissances n’est pas finie je vais te grignoter.
  • Chaque centimètre de ta peau je vais chouchouter.
  • Oups ! tu viens de bouger,  je me retire un peu, tu ne dois pas te réveiller.
  • Ton pied je viens de toucher, et sur un de tes orteils un anneau bleu est accroché.
  • Tes longues jambes me fascinent, prendre mon temps ne rien rater, mes yeux filment ce festin,
  • Jamais je n’aurais espéré de vivre un tel voyage à tes côtés.
  • Au loin ta foret s’esquisse doucement, je vais m’y balader….
  • Et là petits curieux, je ne peux vous dire combien de temps j’y suis resté
  • Ma décence, ma pudeur m’interdise de vous le révéler.
  • Doucement je me suis levé et par le même chemin je suis reparti, fatigué de cette longue de nuit de plaisir.
  • Et toi petite femme, jamais tu ne sauras le bonheur que dans cette nuit tu m’as donné.
  • Je reprend mon envol, moi petite mouche, abominable insecte, vulgaire moucheron, bestiole dégoûtante, moi l’hexapode galleux, je vais me reposer car cette nuit je vais recommencer.

o1frppy6.gifSolédane L’histoire d’une nuit….  dans Humour perso Sceau1

Publié dans:Humour perso, sexy |on 18 avril, 2007 |12 Commentaires »

Ma plus belle amitié

7a9ibklq.jpg

  • Plus de vingt cinq ans déjà, les années passent
  • Petite sirène, je t’ai rencontré derrière ton grand
  • comptoir de libraire.
  • Toi Oriana  …. avec un cœur grand comme ça….
  • Souvent on se rencontrait au hasard d’emplettes dans
  • une grande surface.
  • Imperceptiblement une amitié c’est installé.
  • Confidence sur confidence, mois après mois
  • Nous étions toujours prêtes à nous remonter le moral
  • quand il le fallait … et ça se terminait toujours par
  • des fous rires à n’en plus finir.
  • De nos sorties, j’en ai plein la tête encore aujourd’hui,
  • Impossible d’oublier …
  • Nous étions presque les dernières à sortir de la discothèque
  • où nous avions déjeuné … prêtes à commencer une nouvelle journée.
  • Des joies, des peines, rien dans nos vies ne nous a été épargné,
  • Mais il y avait toujours un de nos deux cœurs ouvert pour soulager.
  • Les aléas de la vie, nous ont  séparée pendant trois longues années.
  • Souvent mes pensées étaient pour toi et j’ai tout fait pour te retrouver
  • Ca y est youpi ! Dans ma main ton numéro de téléphone me brûle
  • les doigts, je vais t’appeler.
  • Oui tu es là, contente de me parler, tant de choses à se raconter
  • Je suis ravie pour toi, tu vis maintenant avec ton premier amour
  • tu es remariée.
  • Très jolie histoire que celle d’épouser deux fois l’homme de sa vie.
  • Promesse de se revoir bientôt, en attendant contact direct MSN.. 
  • ouvert pour savoir communiquer.
  • On dit souvent, loin des yeux loin du cœur, mais ce n’est pas vrai
  • Je le sais, qu’aucune montagne, aucun océan ne pourrait nous séparer
  • Tu es et tu resteras ma plus belle amitié,
  • Toi Oriana  ma meilleure amie
  • Solédane

Ma plus belle amitié dans Histoire d'une vie Sceau1

Publié dans:Histoire d'une vie |on 18 avril, 2007 |4 Commentaires »

Arc-en-ciel

oyp4oysp.gif

Publié dans:Non classé |on 17 avril, 2007 |Pas de commentaires »

C’est difficile d’oublier

soldane51.jpg

  • Fadeur amère de la mélancolie,
  • Le crépuscule est tombé 
  • Fenêtre béante sur mon potager
  • Je voudrais m’évader
  • Voir plus loin, ne plus penser.
  • Un oiseau passe, envie de lui parler
  • Lui expliquer ma tristesse.
  • Désir de lui dire que la vie est injuste
  • Que les meilleurs partent toujours les premiers
  • C’est une phrase que je n’arriverais jamais
  • à accepter,
  • Éphémère, demande-lui si au paradis il est
  • bien accueilli.
  • Dis lui aussi qu’il me manque
  • Que j’ai beaucoup de mal à accepter.
  • Il était mon confident, j’étais le sien.
  • Colombe, dis lui qu’à la terre entière j’en veux
  • Qu’il était trop jeune pour nous être enlevé.
  • Dis à mon petit frère adoré, que je l’aime
  • Pourquoi ne lui ai-je jamais dit ?
  • Tant de regrets..
  • Je me croyais plus forte jusqu’ici.
  • Mes yeux sont tristes, la pluie s’installe
  • Dans ton sommeil tu es parti,
  • Libérant tes pensées au refuge des anges.
  • Je vais me ressaisir, soigner ma peine.
  • Je te le promets.
  • Il est tard je vais m’allonger
  • Colombe, attend reviens je dois encore
  • te demander,
  • Quand tu le verras dis lui …
  • Non attend….
  • Dis lui simplement…. au revoir pour moi, merci.
  • Pour  mon frère Dany

Solédane

C’est difficile d’oublier dans Histoire d'une vie Sceau1

Publié dans:Histoire d'une vie |on 17 avril, 2007 |4 Commentaires »
1234

Les amis d'Athéna |
La Rose Rouge |
CONCOURS LITTERAIRES 17 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma spiritualité, ma poésie ...
| MAAT MA MUSE et la poésie t...
| cristal chronique utopique