Tu es toujours là

soldane10.jpg 

  • Je sais que tu es là, je te sens 
  • toujours présent.
  • Dans mon quotidien, même si je ne te vois pas 
  • Je sais que tu es là, juste pour moi
  • Mon amour, nous avions tellement de projets … 
  • toute la vie pour nous aimer, donner et recevoir. 
  • Dans notre passion un petit homme est né, 
  • il a ton visage, tes gestes, il est toi.
  • J’avais deux amours.
  • Mais, le destin en a voulu autrement 
  • Un jour tu as pris la route sans escorte, sans prévenir 
  • Chaque matin dans cette maison vide, j’avais l’espoir 
  • de voir la porte s’ouvrir, tu serais là pour continuer 
  • ensemble cette paisible destinée.
  • L’espoir m’a quitté, mais je sais que tu es là encore 
  • Tout près pour nous protéger.
  • Dans plusieurs maisons j’ai voyagé pour oublier, 
  • cette présence insupportable et douloureuse . 
  • Mais avec le temps j’ai compris.
  • Je pourrais partir au bout du monde, tu serais là car 
  • Chaque décision que je dois prendre, chaque défi 
  • que je dois relever et que je gagne toujours 
  • Cette force incroyable que j’ai en moi, 
  • C’est à toi que je la dois.
  • Maintenant je sais
  • Tu es et tu resteras toujours là pour moi.
  • Solédane
  • Poème écrit pour mon premier amour 
  • J’ai perdu mon mari beaucoup trop vite, nous avons vécu très peu de temps ensemble et chaque jour, je voulais vraiment voir ce portail s’ouvrir et me dire que ce n’était qu’un mauvais rêve qu’il allait rentrer, mais non la porte est restée à jamais fermée. 
  • Fin tragique sans avoir le temps de se dire au revoir. 
  • Mais il m’a donné le plus beau des cadeaux, un enfant 
  • Un fils qui a son regard et que j’adore, un homme dont il serait fier
  • Pendant longtemps  j’ai perçu une présence si forte qu’elle en était troublante 
  • Cette essence qui avait besoin de communiquer pour  pouvoir m’expliquer. 
  • Avec le temps j’ai compris.
  • Plus tard j’ai découvert un film où je me suis retrouvée un peu. 
  • Je voudrais vous en donner un petit morceau 
  • Un film plein d’émotions, 
  • Comme elle j’aurais voulu pouvoir le tenir encore une fois des mes bras
  • Image de prévisualisation YouTube
  • Tu es toujours là dans Histoire d'une vie Sceau1
Publié dans : Histoire d'une vie |le 18 mars, 2007 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 18 mars, 2007 à 10:27 zef écrit:

    ton poeme qui reflette vraiment ce que tu a vécu me rend tres triste .Tu est si jeune et dejas un passé lourd en malheur.Je me doutait qu il y avais eut quelque chose comme ca dans ta vie mais je n osait t en parlé par respect .Moi ausi j ai l impression de te connaitre un peut plus chaque jours a travers tes poeme car il répende vraiment ce que tu st au plus profond de toi .quel domage qu il y est autant de km entre nous .En tout cas je suis heureuse d apprendre que tu a un fils ,car ca doit énormément t aidée a tenir et un enfants apporte tellement de bonheur.ton petit homme a une maman formidable .protegez vous bien tout les deux.
    bise a vous
    francoise (zef)

  2. le 18 mars, 2007 à 22:03 marie écrit:

    toi ma pte maman par procuration que j aime très très ….fort merci a toi de de me donner ton plus beau cadeaux..ton fils que j aime audelas de l infini…ton poemes ma bcps toucher,je ne trouve pas les mots pour te dire ce que je ressent au fond de mon coeur..juste que je t aime et que je sait que tu sera tj la pour nous.tu es une mam formidable et qui a grandit toute seul un pt homme qui est devenu un homme formidable qui grace a toi ,est qlqu un d aussi sensible et intègre que toi, d ou il est il doit etre vraiment fière de la femme que tu es et du pt homme devenu qrand que tu a fait .merci a toi de m avoir donner le plus beau des cadeaux.je t embrasse bien fort !

  3. le 18 mars, 2007 à 22:41 ton pt homme écrit:

    j’ai lu ton poëme il y a peu et j’ai toujours des larmes dans les yeux. Je ne t’ai pas envoyé de commentaires de suite, non pas que cela ne me touche pas, bien du contraire. Simplement qu’avec tout ces souvenirs qui défilent il est dur de regarder un clavier. Tu as fais renaître en moi de vieux souvenirs, des choses que j’avais mises de côté. Des choses qui ont fait en sorte que toi et moi on ne devait pas spécialement se parler pour se comprendre. Tu es la personne qui a fais de moi ce que je suis et sans une mère aussi aimante et disponible à tout moment que toi, je ne serais pas devenu ce que je suis. Je n’aurais jamais eu envie d’avoir une autre mère que toi. On est passé par tout les malheurs et toujours tu as été là pour qu’on s’en sorte. Tu es quelqu’un de formidable !! Ton petit homme est devenu grand et il t’aime très très fort… !!!!! A toi… Ton grand bonhomme. JE T’AIME…

  4. le 17 avril, 2007 à 22:35 oria écrit:

    coucou

    tu ma donner la « kikebiche » avec ton poême
    je sais que tu n’a jamais oublier ton premier amour qui s’est arracher de tes bras de façon aussi innatendue que brusque.

    Mais tu est une battante et ton fils a raison s’il est ce qu’il est aujourd’hui c’est a toi qu’il le doit.

    Bisou a vous trois (maintenant)

  5. le 18 avril, 2007 à 9:26 soledanes écrit:

    Kikou oria

    C’est impossible d’oublier, mais le plus beau cadeau qu’il m’a laissé c’est mon fils
    Et j’en suis très fière.
    J’ai beaucoup de chances, grâce à lui j’ai maintenant une fille que j’aime beaucoup
    Et qui m’apporte tellement…

    Bisous et a bientôt

Laisser un commentaire

Les amis d'Athéna |
La Rose Rouge |
CONCOURS LITTERAIRES 17 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma spiritualité, ma poésie ...
| MAAT MA MUSE et la poésie t...
| cristal chronique utopique